Règlement de l’UE sur les arômes naturels

Le règlement (CE) sur les arômes 1334/2008 du Parlement et du Conseil européen établit les exigences générales pour une utilisation sans danger des arômes et fournit des définitions pour différents types d’arômes. Il identifie également les exigences spécifiques pour l’utilisation du terme « naturel ». Le règlement s’applique non seulement aux arômes, mais aussi aux matières premières, aux aliments contenant des arômes et à certains ingrédients alimentaires ayant des propriétés aromatisantes.

Selon le règlement, les « substances aromatisantes naturelles » sont obtenues par des procédés physiques, enzymatiques ou microbiologiques appropriés à partir de matières d’origine végétale, animale ou microbiologique, soit à l’état brut, soit après transformation pour la consommation humaine, par un ou plusieurs des procédés de préparation alimentaire traditionnels. Les arômes correspondent aux substances naturellement présentes et identifiées dans la nature.

Le règlement stipule également que les substances aromatisantes ou les préparations aromatisantes ne doivent être étiquetées « naturelles » uniquement si leur composant aromatisant ne comprend que des « substances aromatisantes naturelles ».

Le règlement (CE) 1334/2008 a été adopté en décembre 2008 et est entré en vigueur en janvier 2009.

Évaluation de l’authenticité des arômes naturels

Dans son document d’orientation relatif au règlement CE sur les arômes, l’Association européenne des arômes (European Flavour Association – EFFA) reconnaît la mesure du carbone 14 (radiocarbone) comme outil d’évaluation de l’origine naturelle des matières premières utilisées.

L’EFFA affirme que si une substance aromatisante analysée au radiocarbone se révèle dépourvue de radioactivité, cela constitue une «preuve solide» que le matériau a été produit à partir de substrats issus de combustibles fossiles.

Selon l’EFFA, les substances aromatisantes peuvent être considérées comme ayant une activité «moderne» quand elles montrent des ratios radiocarbone typiques entre 100-115% de l’activité moderne standard qui est de 14,5 dpm/g (± 5%), alors qu’une activité inférieure à 13,8 dpm/g peut être un indicateur de mélanges de substances aromatisantes naturelles avec leurs homologues non naturels.

Analyses d’origine naturelle par Beta Analytic

Le laboratoire Beta Analytic accrédité ISO 17025 propose des analyses carbone 14 de haute qualité pour déterminer le pourcentage de contenu naturel vs. synthétique d’arômes et autres substances. Les résultats sont reportés en 2-5 jours ouvrés. Le laboratoire basé à Miami mesure les ratios isotopiques et rapporte les résultats des analyses d’origine des produits naturels selon la norme ISO 16620-2 8.3.2 : teneur en carbone biosourcé en fraction de carbone total. Le rapport inclut les données suivantes : le pourcentage de teneur en carbone biosourcé, le pourcentage de carbone moderne, l’activité radiocarbone (dpm/g) et le ratio d13C par rapport à la valeur VPDB.

Sources:
Flavouring Regulation (EC) No 1334/2008
EFFA Guidance Document on the EC Regulation on Flavourings

Dernière mise à jour février 2017