Beta Analytic – Pourquoi nous n’acceptons pas les échantillons avec du carbone 14 traceur

Beta Analytic, accrédité ISO/IEC 17025:2017, est un laboratoire sans traceur. Nous n’acceptons pas les échantillons pharmaceutiques contenant du « carbone 14 traceur » et d’autres matériaux contenant du carbone 14 artificiel, afin d’éliminer tout risque de contamination croisée. Les échantillons qui ont été artificiellement améliorés avec du carbone 12, du carbone 13 ou tout autre isotope ne sont pas non plus acceptés car ils pourraient endommager l’équipement du laboratoire. Cette politique fait partie de notre engagement à fournir des résultats de haute qualité à nos clients.

Les sociétés pharmaceutiques évaluent le métabolisme des médicaments en utilisant une version radiomarquée du médicament étudié. Les laboratoires biomédicaux AMS utilisent le carbone 14 comme traceur car il peut facilement remplacer les atomes de carbone 12 dans la molécule de médicament et sa manipulation est relativement sûre. Toutefois, étant donné que le carbone 14 artificiel utilisé dans ces études est particulièrement élevé par rapport au niveau naturel et qu’une fois utilisé dans un laboratoire AMS il devient omniprésent, la contamination croisée au sein de l’AMS et des lignes de chimie ne peut donc pas être évitée. Si cela peut être acceptable dans une installation AMS biomédicale, ce n’est pas acceptable dans un laboratoire de datation au radiocarbone.

Bénéficiez de notre expertise :

– Beta Analytic a été l’un des principaux développeurs de la méthode ASTM D6866 et a servi de conseiller technique pour toutes les principales initiatives de normalisation biosourcées dans le monde, y compris les méthodes européennes CEN 16137 et EN 15440.

– Depuis 1979, Beta Analytic, accrédité ISO/IEC 17025:2017, est le leader mondial des mesures du carbone 14.

– Beta Analytic possède une expertise inégalée avec des échantillons biosourcés complexes.

Aucune exposition au carbone 14 artificiel

Selon ASTM International, la norme ASTM D6866 est applicable aux laboratoires travaillant sans exposition au carbone 14 artificiel couramment utilisé dans les études biomédicales. Le carbone 14 artificiel peut exister dans le laboratoire à un niveau 1 000 fois ou plus élevé que 100 % de matériaux biosourcés et un niveau 100 000 fois plus élevé que 1 % de matériaux biosourcés. Une fois dans le laboratoire, le C14 artificiel peut devenir omniprésent de manière indétectable sur les matériaux et autres surfaces, et peut ainsi contaminer n’importe quel échantillon, produisant des résultats biosourcés inexacts. Malgré des tentatives strictes pour nettoyer le C14 artificiel contaminant au sein du laboratoire, l’isolement s’est avéré être la seule méthode efficace permettant de l’éviter. Des installations complètement séparées et la mise en place de mesures extrêmes permettant la détection sont exigées des laboratoires exposés au C14 artificiel. Les exigences généralement acceptées sont les suivantes :

(1) informations aux clients que le laboratoire travaillant avec leurs produits et matériaux travaille également avec du C14 artificiel
(2) laboratoires de chimie dans des bâtiments séparés pour la manipulation d’échantillons de C14 artificiel et biosourcés
(3) personnel séparé qui n’entre pas dans les autres bâtiments
(4) aucun partage d’espaces communs tels que cantines ou bureaux
(5) aucun partage de fournitures ou de produits chimiques
(6) mesures d’assurance qualité quasi-simultanées au sein du détecteur validant l’absence de contamination au sein même du détecteur.

Service rapide sans sous-traitants

Nous ne sous-traitons pas le travail à d’autres laboratoires. Notre politique est d’avoir un contact direct avec nos clients, de maintenir une chaîne de contrôle complète de la qualité, d’utiliser nos propres machines AMS et d’avoir une connaissance pratique complète de chaque analyse pour mieux répondre aux questions une fois les résultats disponibles.

Nous sommes en mesure d’offrir un service aussi rapide car toutes les analyses sont réalisées en interne ; nous avons plusieurs accélérateurs et une équipe de techniciens et de scientifiques dédiés à temps plein qui font des heures supplémentaires si cela s’avère nécessaire pour respecter les délais de livraison annoncés.

Pour toute demande, contactez-nous à info@betalabservices.com ou au +(1) 305-662-7760.

Les clients de Beta Analytic qui enverraient des échantillons contenant du carbone 14 artificiel/étiqueté/traceur seront responsables des dommages et des frais de nettoyage engendrés conformément à nos conditions générales de services

Références:

ASTM D6866 – Standard Test Methods for Determining the Biobased Content of Solid, Liquid, and Gaseous Samples Using Radiocarbon Analysis.

Memory effects in an AMS system: Catastrophe and Recovery. J. S. Vogel, J.R. Southon, D.E. Nelson. Radiocarbon, Vol 32, No. 1, 1990, p. 81-83 doi:10.2458/azu_js_rc.32.1252 (Open Access)

Recovery from tracer contamination in AMS sample preparation. A. J. T. Jull, D. J. Donahue, L. J. Toolin. Radiocarbon, Vol. 32, No.1, 1990, p. 84-85 doi:10.2458/azu_js_rc.32.1253 (Open Access)

Prevention and removal of elevated radiocarbon contamination in the LLNL/CAMS natural radiocarbon sample preparation laboratory. Zermeño, et. al. Nuclear Instruments and Methods in Physics Research Section B: Beam Interactions with Materials and Atoms Vol. 223-224, 2004, p. 293-297 doi: 10.1016/j.nimb.2004.04.058

High level 14C contamination and recovery at XI’AN AMS center. Zhou, et. al. Radiocarbon, Vol 54, No. 2, 2012, p. 187-193 doi:10.2458/azu_js_rc.54.16045

Dernière mise à jour : mars 2022