COVID-19 Notice: WE ARE OPEN AND OPERATING NORMALLY
Beta Analytic, as a laboratory, is considered an essential business under Florida's statewide Stay-at-Home Order. Taking the necessary measures to maintain employees' safety, we continue to operate and accept samples for analysis. Please contact us BEFORE sending your samples so we can recommend you the best way to proceed.

Questions fréquemment posées sur les analyses du contenu biosourcé

  • Quelle est la différence entre les analyses de biodégradabilité et biosourcées ?
  • Quel programme de certification devons-nous choisir ? Quelle norme devons-nous sélectionner ?
  • Quelles sont les différences entre les normes analytiques disponibles ?
  • Le CaCO₃ est-il considéré comme biosourcé ?
  • Les résultats des analyses biosourcées montrent-ils les matériaux rééllement contenus dans l’échantillon ?
  • Quelle est la différence entre la teneur en carbone biosourcé rapportée comme fraction du carbone organique total (COT) par rapport au carbone total (TC) ?
  • Pourquoi le facteur de correction ASTM D6866 change-t-il avec le temps ?

FAQ sur les services d’analyse du contenu biosourcé de Beta Analytic

  • Y a-t-il des exigences en ce qui concerne la taille des échantillons ?
  • Demandez-vous un contenant en particulier pour les échantillons envoyés à votre laboratoire ?
  • A quelle adresse faut-il envoyer les échantillons ? Où l’analyse est-elle réalisée ?
  • Combien d’échantillons devons-nous envoyer pour obtenir un rapport ?
  • Beta Analytic propose-t-il des écolabels ?
  • Votre laboratoire a analysé nos produits dans le passé en utilisant une ancienne version d’une norme analytique (par exemple, ASTM D6866-12). Pouvez-vous ajuster le contenu biosourcé certifié du produit à l’aide du nouveau facteur de correction ?

1. Quelle est la différence entre les analyses de biodégradabilité et biosourcées ?

Ces analyses ont des normes analytiques différentes et elles reflètent également différents aspects d’un produit. Les analyses du contenu biosourcé montrent le pourcentage de carbone dérivé de la biomasse par rapport au carbone d’origine fossile présent dans un matériau. Les résultats n’ont aucune implication sur la biodégradabilité du matériau.

Il existe des résines plastiques synthétiques qui se biodégradent, alors que certains matériaux biosourcés ne sont pas biodégradables (par exemple les bioplastiques utilisés dans les voitures). Un matériau n’est biodégradable que si les microbes présents dans l’environnement peuvent le décomposer et l’utiliser comme source de nourriture.


2. Quel programme de certification devons-nous choisir ? Quelle norme devons-nous sélectionner ?

Il existe différents programmes que vous pouvez choisir mais tous ne s’appliqueront pas à vos produits. Vous devez également prendre en compte la certification spécifique que vos clients demandent. La norme analytique dépend du programme que vous choisirez. Par exemple, la plupart des programmes en Europe recommandent une norme analytique CEN. Le programme d’étiquetage volontaire BioPreferred de l’USDA utilise uniquement l’analyse ASTM D6866 pour le moment.


3. Quelles sont les différences entre les normes analytiques disponibles ?

Différentes normes analytiques s’appliquent à différents types de produits. Par exemple, la norme EN 16766 s’applique uniquement aux solvents biosourcés alors que la norme ASTM D6866 s’applique à presque tous les produits, gaz y compris. Les normes présentent également de légères différences dans le calcul du pourcentage biosourcé. Certaines normes rapportent les résultats comme fraction du carbone organique total (COT) tandis que d’autres rapportent les résultats comme fraction du carbone total (TC) présent dans le matériau.

Pour plus de renseignements sur les autres normes, veuillez consulter Les normes d’analyses biosourcées selon l’analyse du carbone 14.


4. Le CaCO₃  est-il considéré comme biosourcé ?

Non. Les carbonates contiennent du carbone inorganique. Dans les analyses du contenu biosourcé, seul le composant carbone organique ou dérivé de la biomasse est pris en compte. Vous trouverez plus d’informations dans notre article  — Comprendre la mesure du contenu biosourcé.


5. Les résultats des analyses biosourcées montrent-ils les matériaux rééllement contenus dans l’échantillon ?

Non. Les résultats des analyses montrent uniquement le pourcentage de composants issus de la biomasse (carbone biosourcé) par rapport aux composants dérivés de sources fossiles. Les analyses du contenu biosourcé ne permettent pas d’identifier les matériaux utilisés dans la formulation d’un produit.


6. Quelle est la différence entre la teneur en carbone biosourcé rapportée comme fraction du carbone organique total (COT) par rapport au carbone total (TC) ?

Certaines normes ne rapportent que la teneur en carbone biosourcé comme fraction du carbone organique total, tandis que d’autres prennent en compte le carbone total (teneur en carbone organique et inorganique). Cette différence est importante pour les produits contenant une part importante de carbone inorganique (les carbonates par exemple). Pour les produits à forte teneur en carbonates, leur teneur en carbone biosourcé comme fraction du COT est généralement supérieure à leur teneur en carbone biosourcé comme fraction du TC.

Le choix du format de rapport ou de la norme analytique doit être basé sur des facteurs tels que la terminologie souhaitée, la localisation géographique du marché cible et le programme de certification ou d’écolabel biosourcé sélectionné pour la participation.

Si vous choisissez la norme américaine ASTM D6866 et que vos produits contiennent des carbonates, le carbonate sera retiré de l’échantillon avant l’analyse de sorte que le résultat représente le pourcentage de carbone biosourcé en tant que fraction du carbone organique total.

Si vous choisissez une norme européenne (par exemple EN 16640), les carbonates seront compris dans la mesure et les résultats seront exprimés comme fraction du carbone total.

La norme ISO 16620-2, quant à elle, exprime la teneur en carbone biosourcé comme fraction du CT ou COT. Il appartient au demandeur de décider si les carbonates seront retirés ou non avant l’analyse ou inclus dans la mesure.


7. Pourquoi le facteur de correction ASTM D6866 change-t-il avec le temps ?

L’ ASTM ajuste périodiquement le facteur de correction pour rendre sa norme D6866 plus précise par rapport à la mesure actuelle du carbone atmosphérique mondial.


FAQ Services d’analyses biosourcées de Beta Analytic


8. Y a-t-il des exigences en ce qui concerne la taille des échantillons ?

Nous recommandons d’envoyer 0,5 mL à 30 mL pour les liquides et un minimum de 2,8 grammes pour les échantillons solides (25 grammes maximum). Remarque : Nous pouvons accepter les produits chimiques et solvants en très petites quantités uniquement – pas plus de 0,3 mL (300 microlitres). Pour plus de renseignements, veuillez consulter nos  instructions d’envoi.


9. Devons-nous utiliser un récipient particulier pour envoyer des échantillons à votre laboratoire?

Nous ne demandons pas de récipient particulier. Les échantillons solides peuvent être envoyés dans tout type de récipient ; les poudres doivent être envoyées dans des récipients correctement scellés, en particulier lors de l’envoi de plusieurs échantillons. Les échantillons liquides doivent également être envoyés dans des récipients fermement scellés. Vous pouvez utiliser des flacons avec bouchons comme celui ci-dessous ou ceux disponibles sur ce ici.

recommended containers for samples sent for ASTM D6866 testing


10. A quelle adresse faut-il envoyer les échantillons ? Où l’analyse est-elle réalisée ?

Nous avons plusieurs bureaux dans le monde, mais les analyses ne sont réalisées qu’au siège de Miami, en Floride. Si vous êtes en Europe, veuillez envoyer vos échantillons à notre bureau de Dublin. Pour la Chine, veuillez les envoyer à notre adresse de Xiamen. Pour le Japon, envoyez les échantillons à notre agent à Nagoya.

Nous avons également d’autres bureaux au Royaume-Uni, au Brésil et en Corée du Sud, plus de renseignements ici. Wählen Sie Ihren Standort in der linken Spalte aus, um die Postanschrift und gegebenenfalls die Zollanmeldung anzuzeigen.

REMARQUE: Les échantillons désignés comme dangereux par l’Association internationale du transport aérien (IATA) doivent être envoyés à Miami. Il est très important que vous nous informiez en cas d’envoi d’échantillons dangereux afin que nous puissions vous communiquer les instructions et l’adresse d’envoi appropriées.


11. Combien d’échantillons devons-nous envoyer pour obtenir un rapport ?

Beta Analytic publie un rapport avec un numéro de certificat unique pour chaque échantillon reçu.

Nous n’avons pas de nombre minimum d’échantillons requis. Si vous faites de la R&D ou du développement de produits, une seule mesure convient en général. Si vous envoyez des échantillons pour des programmes de certification ou d’écolabel ou pour des crédits d’impôt, veuillez consulter les agences ou organisations gouvernementales afin de connaître le nombre d’échantillons qu’elles demandent pour les analyses.


12. Beta Analytic propose-t-il des écolabels ?

Beta Analytic est un laboratoire d’analyse du contenu biosourcé, pas un organisme de certification. Nous fournissons les analyses du contenu biosourcés demandées par les agences de certification ou les programmes d’écolabel. Nous n’avons pas notre propre ecolabel.


13. Votre laboratoire a analysé nos produits dans le passé en utilisant une ancienne version d’une norme analytique (par exemple, ASTM D6866-12). Pouvez-vous ajuster le contenu biosourcé certifié du produit à l’aide du nouveau facteur de correction ?

Non. Les agences de certification et les programmes d’écolabel peuvent exiger que les produits soient à nouveau analysés en utilisant la dernière version de la norme analytique qu’ils recommandent. Avant d’envoyer des échantillons à Beta Analytic, veuillez contacter l’organisme de certification ou le programme d’écolabel pour vérifier si une nouvelle analyse est nécessaire.


Dernière mise à jour : juillet 2020